québécois


québécois

québécois, oise [ kebekwa, waz ] adj. et n.
quebecois 1754; de Québec (1608), nom de la ville, mot algonquin « détroit, resserrement, escarpement »
1De Québec; du Québec et notamment de la province de Québec. La politique québécoise au sein de la Confédération canadienne. Le Parti québécois (P. Q.) : parti de tendance socialiste et indépendantiste, fondé en 1968 par R. Lévesque. Membre du Parti québécois. péquiste.
Spécialt (répandu v. 1965) Du groupe ethnique et linguistique canadien français composant la majorité de la population du Québec. Littérature québécoise; cinéma québécois.
2 N. Les Québécois. Québécois francophones, anglophones. Les Néo-Québécois : immigrés établis au Québec.
Spécialt (au sens défini en 1o) « À la même époque, au Québec, de Canadiens français on devenait Québécois » (J. Ferron).
N. m. (v. 1970) LE QUÉBÉCOIS. Le français propre au Québec ( franco-canadien). Québécois populaire anglicisé. joual.

québécois, québécoise adjectif et nom De la ville ou de la province de Québec. ● québécois, québécoise (difficultés) adjectif et nom Orthographe Québécois, québécoise prend deux accents aigus.

québécois
(Parti) (P.Q.) parti indépendantiste du Québec fondé en 1968 par la fusion de plus. organisations. Le Parti québécois exerça le pouvoir au Québec de 1976 à 1985. Il l'exerce depuis 1994.
————————
québécois, oise
adj. et n.
d1./d adj. De la province de Québec.
|| Subst. Un(e) Québécois(e): habitant ou natif de la ville ou de la prov. de Québec.
d2./d n. m. Variété de français en usage au Québec. Syn. français québécois, franco-québécois.
Encycl. Le français québécois est la langue maternelle d'environ 82% de la population du Québec et il est à l'origine des variétés de français parlées dans la prov. d'Ontario, dans l'Ouest canadien et en Nouvelle-Angleterre (È.-U.). Depuis la création de la Confédération (1867), le français a, comme l'anglais, statut de langue officielle au Canada dans les institutions fédérales, mais le gouv. québécois a dû légiférer pour en assurer la primauté dans tous les secteurs de la vie quotidienne au Québec et faire en sorte que les immigrants adoptent le français plutôt que l'anglais (Charte de la langue française, ou loi 101, en 1977). En vertu de la Charte, le français est la langue de l'Administration publique, du travail, de l'affichage, etc., mais le bilinguisme est autorisé dans certains cas et les anglophones peuvent recevoir des services dans leur langue (éducation, santé, rapports avec l'Administration). Dans le prolongement de la Révolution tranquille, période (1960-1966) de changements politiques, économiques et sociaux, le français québécois a connu une évolution rapide; des usages traditionnels ont disparu ou sont en recul. Les Québécois francophones, même instruits, demeurent néanmoins attachés à bon nombre de ces usages qui remontent souvent à l'époque de la Nouvelle-France et qui apparaissent spontanément dans la conversation familière: traits du français parisien du XVIIe s. (par ex. la prononciation [we] ou [wê] au lieu de [wa] dans toi, moi, soir, etc.; abrier au sens de "couvrir"), traits hérités des régions de France (princ. du Nord-Ouest et de l'Ouest) d'où venaient la majorité des premiers colons (par ex. maintien du [t] final dans lit, fouet, etc.; fardoches au sens de "broussailles"). Comme le français de France, le français du Québec a fait de nombreux emprunts à l'anglais, mais pour des raisons différentes (influence de l'anglais dans le monde du travail, le commerce, la vie politique, l'Administration, les communications). V. joual, acadien et louisianais.

⇒QUÉBÉCOIS, -OISE, adj. et subst.
A. — [En parlant de pers.]
1. Adj. et subst.
a) (Personne) qui habite la province du Québec ou qui en est originaire. Synon. partiel canadien(-)français (v. canadien). Québécois francophones, anglophones. Il abandonnait ses études et épousait une jeune Québecoise (GUÈVREMONT, Survenant, 1945, p. 279). Claude Fournier (...) est né et il vit et il filme au Québec (...) Il a toujours pensé qu'un homme québécois, un cinéaste québécois, est un cinéaste à part entière, que le cinéma est un grand art universel (Le Nouvel Observateur, 6 sept. 1980, p. 60, col. 1). Jean-Paul II est venu rappeler que l'héritage du christianisme était inséparable de la culture du peuple québécois (La Croix, 11 sept. 1984, p. 9, col. 3).
b) (Personne) qui habite la ville de Québec ou qui en est originaire. (Dict. XXe s.).
2. Adj. [En parlant de choses]
a) ) Qui concerne le Québec, qui est propre à cette province. Politique québécoise; le Parti québécois (abrév. P.Q.). Le chef du Parti québécois (...) a exprimé, au cours du week-end dernier, à Montréal, son opposition à la politique du gouvernement de M. Bourassa, visant à rétablir partiellement le bilinguisme au Québec (Le Monde, 3 déc. 1986, p. 5, col. 1).
Canado-québécois. Il y a (...) belle lurette que le catholicisme a cessé d'être, aux yeux des Canadiens-français, un facteur important du contentieux canado-québécois (Le Nouvel Observateur, 10 janv. 1977, p. 10, col. 2).
) En partic. Qui concerne le groupe ethnique et linguistique canadien français constituant la plus grande partie de la population du Québec; relatif à sa culture, à sa civilisation. Cinéma québécois; littérature québécoise.
À la québécoise. Le fast food à la québécoise s'appelle « croque-bec » et il est infiniment plus savoureux que son homologue américain (L'Express, 28 févr. 1981, p. 108, col. 2).
b) Qui concerne la ville de Québec, ses habitants. Au grand stade de l'université Laval la célébration eucharistique. 300 000 personnes assistent à cette messe, soit presque autant que toute l'agglomération québécoise (La Croix, 11 sept. 1984, p. 9, col. 1).
B. — Subst. masc., LING. Français parlé et écrit au Québec. Les données quantitatives (...) varient sensiblement de celles du Vocabulaire fondamental du québécois parlé (N. BEAUCHEMIN, P. MARTEL, M. THÉORET, Vocab. du québécois parlé en Estrie, Sherbrooke, 1983, p. VI).
Prononc. et Orth.:[kebekwa], fém. [-wa:z]. Étymol. et Hist. 1. 1754 les quebequois, miliciens quebecois « habitants de la ville ou de la province de Québec » (DUQUESNE, Lettres à Contrecœur ds Papiers contrecœur, éd. F. Grenier, p. 120 et 191, Presses univ. Laval 1952, Publ. des archives du séminaire de Québec); 2. 1966 « langue parlée dans la province de Québec » (G. DE MARCHAIS, Défense et illustration du québecien ds Parti pris, vol. 3, n ° 6, p. 25). Dér. de Québec, nom d'une ville du Canada qui a désigné ensuite plusieurs entités et espaces géographiques y compris l'État du Québec. Ce nom de lieu orthographié Quebecq en 1601, est utilisé en 1603 par Champlain sous la graph. quebec, Quebecq et Kebec. Ce topon. tient d'une lang. algonquienne où le mot kebec, kepac signifie « rétrécissement, passage étroit », et le fleuve St Laurent se rétrécit considérablement avant d'arriver devant Québec (v. J. POIRIER, Regards sur les noms de lieux, Gouvernement du Québec (Commission de toponymie, 1982) ds Ét. et rech. topon., t. 3, pp. 119-120) (v. aussi S. BLAIS, Apport de la topon. anc. aux ét. sur le fr. québécois et nord-américain (Commission de toponymie, 1983) ds Ét. et rech. topon., t. 6, p. 11).

québécois, oise [kebekwa, waz] adj. et n.
ÉTYM. 1754, quebecois, aussi écrit quebequois (XVIIIe), québecquois (XIXe); de Québec (1608), nom de la ville, mot algonquin, « détroit, resserrement, escarpement ».
1 Adj. De Québec; du Québec, et notamment de la province de Québec. || La politique québécoise au sein de la Confédération canadienne.Le Parti québécois (1968, R. Lévesque), parti de tendance socialiste et indépendantiste (abrév. : P. Q. [peky]). || Membre du Parti québécois. Péquiste.
(Répandu v. 1965). Spécialt. Du groupe ethnique et linguistique canadien français composant la majorité de la population du Québec. || Littérature québécoise; cinéma québécois.
2 N. || Les Québécois. || Québécois francophones, anglophones.Les Néo-Québécois : les immigrés établis au Québec.(Au sens 1, spécialt). || « À la même époque, au Québec, de Canadiens français on devenait Québécois » (J. Ferron).
3 N. m. (V. 1970). || Le québécois : le français propre au Québec. → Franco-canadien. || Le joual, forme de québécois urbain, fortement anglicisé, s'opposant au français de France.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Quebecois — Québécois Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Québecois — Québécois Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Quebecois — [kā be kwä′] n. pl. Quebecois [CdnFr Québécois] a French speaking person born or living in the province of Quebec …   English World dictionary

  • Québécois — Infobox Ethnic group group = Québécois pop = 7,546,131 regions = flag|Quebec langs = French rels = Predominantly Roman Catholic related = French Canadians, French, Acadians, Cajun, Metis, Franco Ontarian, Franco Manitoban, French American, Brayon …   Wikipedia

  • Quebecois — or Québécois or Québecois noun (plural Quebecois or Québécois or Québecois) Etymology: French québecois, québécois, from Québec Quebec Date: 1873 a native or inhabitant of Quebec; specifically a French speaking native or inhabitant of Quebec •… …   New Collegiate Dictionary

  • Québécois — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le terme québécois peut désigner : Adjectif Qualifie quelque chose originaire de la ville de Québec ou de la province du Québec. Ex: Ce sirop d… …   Wikipédia en Français

  • Québecois — /kay be kwah /; Fr. /kay be kwann /, n., pl. Québecois / be kwah , kwahz /; Fr. / be kwann /. 1. Quebecer. 2. a person, esp. a member of the Parti Québecois, who supports the separation and independence of the province of Quebec from the rest of… …   Universalium

  • Quebecois — 1. adjective Of or pertaining to Quebec, or French Canada. Canadians have mixed views concerning whether the Quebecois people constitute a distinct nation. 2. noun a) Any inhabitant or native of the city or province of Quebec, especially a French …   Wiktionary

  • Québecois — I. noun see Quebecois II. adjective see Quebecois …   New Collegiate Dictionary

  • Québécois — I. noun see Quebecois II. adjective see Quebecois …   New Collegiate Dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.